La vitesse excessive reste la cause première de la mortalité sur les routes en France. Pour lutter contre ce fléau, une nouvelle mesure de limitation de vitesse sera mise en place le 1er juillet 2018.  Elle consistera à abaisser la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h sur les routes à double sens, sans séparateur central. Une mesure qui permettrait de sauver de nombreuses vies sur ces routes où la mortalité routière est la plus forte. 

Pourquoi cette mesure ? 

La mesure de l’abaissement de la vitesse maximale autorisée sur les routes nationales fait partie d’un plan global pour faire reculer le nombre de morts sur les routes. Aujourd’hui en France, la vitesse est responsable d’1 accident mortel sur 3, et selon des études réalisées par le comité des experts du Conseil national de la sécurité routière, une telle mesure permettrait de sauver entre 300 et 400 vies par an.  

Cette réduction de vitesse de 10 km/h aura également un impact écologique positif puisqu’elle permettra d’améliorer la fluidité du trafic et de diminuer les émissions polluantes dans l’environnement.

Le gouvernement a annoncé mesurer l’efficacité de ce dispositif d’ici 2020. 

Pourquoi les routes nationales ? 

Si le gouvernement a visé les axes aujourd’hui limités à 90 dans sa mesure, ce n’est pas un hasard. Ce sont les routes sur lesquelles le nombre d’accidents mortels est le plus important : en 2016, 55% des personnes tuées sur la route ont eu un accident sur ce réseau routier. 

Rappel des effets de la vitesse sur la conduite 

Sources : Sécurité Routière 

Partager

 
 
 

Les articles les plus récents

Laisser un commentaire