La campagne de prévention

Obligatoire depuis 1973, le port de la ceinture de sécurité sauve de nombreuses vies, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière du véhicule. Pourtant, nombreux sont ceux qui pensent encore qu’elle est optionnelle ou oublient tout simplement de la boucler. En 2017, près de 2 personnes sur 10 tuées en voiture ne la portaient pas. C’est dans cet esprit que la Nouvelle-Zélande a lancé “Belt-Up, Live on” (que l’on pourrait traduire par “Pour vivre, attachez-vous”), une campagne de promotion de la ceinture de sécurité. Vigicarotte vous en dit plus.

La campagne de prévention “Belt up, Live On”

En Nouvelle-Zélande, 90 personnes meurent chaque année dans un accident de voiture, car elles ne portent pas la ceinture de sécurité. La campagne de sensibilisation ”Belt Up, Live on”, lancée il y a deux ans par la NZTA (New Zealand Transport Agency) cible les hommes entre 20 et 40 ans.

En quoi consiste cette campagne de sensibilisation ?

Son objectif : sensibiliser les hommes jeunes (qui représentent le plus grand taux de victimes d’accident de la route en Nouvelle-Zélande) au port de la ceinture de sécurité.

“Belt-up, Live on” propose une galerie de photographies impressionnantes et de témoignages audio (en anglais) de personnes ayant survécu à un accident, grâce à la ceinture de sécurité.

Chacun a été maquillé par une équipe de maquilleurs professionnels, torse nu, afin de reconstituer au mieux les blessures qu’ils ont eues suite à cet incident. Le tout a été reproduit à partir des photographies prises à l’époque et de témoignages de chirurgiens et neurologues. Les photos ont également été affichées sur des panneaux publicitaires à proximité des bars. On y voit clairement la marque de la ceinture, mais les autres blessures ont également été reconstituées.

10 photos chocs de survivants

Parmi eux, James, qui a survécu à une collision frontale. Il s’en est sorti avec les deux jambes cassées et des blessures sévères aux organes principaux. 
La voiture de Dion, elle, a fait des tonneaux en glissant sur la route mouillée par la pluie. 
Celle de Will a été emboutie par l’arrière violemment, alors qu’il stoppait à une intersection et son trauma au cerveau a été tel qu’il a dû réapprendre à marcher et à parler. 
Dans chacun des cas, la ceinture de sécurité leur a sauvé la vie, même s’ils n’en sont pas sortis indemne et ont dû subir de nombreux soins.

     

Découvrir la suite des portraits

Pourquoi mettre la ceinture de sécurité en voiture ?

Déjà, parce que c’est obligatoire ! Que vous fassiez un trajet court ou long, ou que vous soyez assis devant ou derrière n’y change rien : l'article R 412-1 du Code de la route impose à tout conducteur et passager d'un véhicule en circulation de porter une ceinture de sécurité homologuée dès lors que le siège qu'il occupe en est équipé. 

Ensuite (et surtout) parce que la ceinture est un dispositif de sécurité, spécifiquement conçue pour vous protéger. Elle permet de maintenir le corps solidaire au siège et vous donne plus de chance de rester conscient pour sortir de votre véhicule en cas de choc.

Pourtant, en 2019, 23% des usagers décédés sur les routes françaises lors d'un accident de la route ne portaient pas leur ceinture de sécurité (source ONISR).
Comme la campagne “Belt-up, Live On” le démontre, la ceinture de sécurité peut vous sauver la vie. Et en plus, si vous ne la mettez pas, vous vous exposez en cas de contrôle à une amende 135 € et un retrait de 3 points sur votre permis de conduire.

Vous l’aurez compris : on attache TOUJOURS sa ceinture et on ne démarre pas la voiture avant que tout le monde ne soit attaché. Devant, comme derrière, on la boucle !

Partager

 
 
 

Les articles les plus récents

Laisser un commentaire