Vigicarotte, le dispositif de sensibilisation des risques routiers de MAAF Prévention, dévoile les résultats d’une grande enquête sur le thème « Alcool et drogue au volant, les usages des 18-24 ans ». Réalisée auprès de 3 129 jeunes via le chatbot JAM* sur Messenger, cette étude permet de mieux connaître les habitudes et comportements des 18-24 ans, une tranche d’âge particulièrement sensible aux risques sur la route.

Repères, les 18-24 ans sur la route :

- Les accidents de la route sont la première cause de mortalité des 18-24 ans
- 597 personnes âgées de 18 à 24 ans ont été tuées en 2016 sur les routes de France
- 24% des 18-24 ans impliqués dans un accident mortel étaient alcoolisés

Source : Observatoire national de sécurité routière (ONISR), chiffres 2016 

Les grands enseignements de cette enquête

En matière de consommation

Près d’un tiers des jeunes consomment de l’alcool plusieurs fois par semaine
29% des 18-24 ans boivent plusieurs fois par semaine ou tous les jours de l'alcool (vs 27% sur l’ensemble des répondants de tous âges).

Pour 26%, c’est plusieurs fois par semaine, et 3% en consomment quotidiennement.
Près d’1 jeune sur 2 a fumé du cannabis dans l’année 47% des jeunes consomment du cannabis au moins une fois dans l'année (vs 43%). 8% fument plusieurs fois dans la semaine et un peu plus d’1 jeune sur 10 (11%) fume tous les jours (vs 10%).

Près d’1 jeune sur 4 a essayé les drogues « dures »
23% des jeunes ont essayé au moins une fois une drogue de type cocaïne, LSD, MDMA... (vs 15%). 2% en font une consommation régulière.

Une consommation à la maison ou chez les amis
Sans surprise, les jeunes consomment de l’alcool ou de la drogue avant tout à la maison ou chez des amis : 77% (vs 73%). Viennent ensuite les bars : 31% (vs 28%) et en boîte : 16% (vs 15%). NB : Plusieurs réponses possibles pour cette question.

En matière de comportement

Une majorité qui dit non !
62% des jeunes arrivent à dire toujours non à un ami qui a trop bu ou fumé (et pas des cigarettes) et qui propose de les ramener (vs 62%). 30% disent non parfois ; et pour 8%, il est impossible de dire non. Et sans être passager, ils sont 17% à toujours réussir à empêcher un ami de prendre le volant, 54% parfois, mais pour 5% c’est impossible. Enfin, 24% n’ont jamais vécu cela.

4 jeunes sur 10 ont déjà pris le volant sous influence
40% des interrogés avouent avoir déjà pris le volant après avoir consommé de l'alcool ou de la drogue (vs 35%). Alors que 40% n’ont jamais pris le risque. Dans le détail, pour les fautifs, c’est arrivé une ou deux fois à 27% des jeunes et un peu trop souvent à 13%. 20% ne conduisent pas.

Un verre ça va...
53 % des jeunes ne boivent pas ou se limitent à 1 verre s'ils doivent conduire (vs 54%), mais malheureusement, 15 % consomment 3 verres et plus (vs 15%).

Le conducteur désigné, enfin un réflexe ?
1 jeune sur 2 applique toujours le principe du conducteur désigné lors d’une soirée (vs 50%). 32% l’appliquent parfois, 18% jamais.

Interview de Pierre Nègre, responsable de la Prévention chez MAAF Assurances

Pour Pierre Negre, cette étude est nécessaire car « les enquêtes sur les 18-24 ans sont rares malgré les risques et l’accidentologie élevée de cette population». Il poursuit, « nous avons choisi la technologie du chatbot pour nous adapter aux usages de notre cible. Cela nous permet de toucher énormément de jeunes et le BOT sur Messenger permet un dialogue plus naturel ».
Pour lui, ce type d’enquête aide à «adapter nos messages de prévention autour de l'alcool et de la drogue. Nous devons comprendre les usages et comportements, pour utiliser les bons canaux aux bons moments ». Il constate que « les résultats de cette étude confirment qu'il nous reste du travail en terme de sensibilisation pour les 18-24 ans : seulement 1 jeune sur 2 applique le principe de conducteur désigné lors d'une soirée et 1 jeune sur 2 se limite ou ne boit pas si il doit conduire. A nous de convaincre les autres en faisant preuve de pédagogie et en poursuivant des actions de terrain telle que Vigicarotte ».
Pierre Negre conclut, «les chiffres sur la consommation d'alcool et de drogue sont alarmants. 11% de jeunes déclarent consommer du cannabis chaque jour, cela signifie qu’ils augmentent le risque d’avoir un accident et qu’ils sont en permanence dans l'illégalité».

Méthodologie

Les résultats de l’enquête Vigicarotte « Alcool et drogue au volant, les usages des 18-24 ans » ont été obtenus à partir d’un sondage réalisé via le chatbot JAM sur Messenger du 19 mai au 18 juin 2017 auprès d’un échantillon de 4 698 répondants de tous âges et toutes régions. Pour cette étude, un focus a été réalisé sur les 18-24 ans, qui représentent 3 129 répondants de l’échantillon.

* Le chatbot est un robot ou programme informatique doté d’intelligence artificielle qui est capable de mener une conversation sur Messenger en posant des questions ouvertes ou fermées, après s’être identifié auprès de son interlocuteur. JAM est le premier chatbot français destiné aux jeunes. 

Contacts presse :

Frédéric Castelnau : 06 62 23 05 15 / frederic.castelnau@club-internet.fr MAAF Prévention : Pierre Negre : 05 49 34 33 80

Partager

 
 
 

Les articles les plus récents

Laisser un commentaire