vigicarotte-legends-alcool-volant.png

Il y a trois mois l’Agence de transport de la Nouvelle-Zélande a lancé une campagne contre l’alcool au volant !

Dans cette vidéo qui ne dure qu’1 minute 30, on découvre un homme se diriger vers sa voiture alors que ce dernier a consommé plusieurs verres d’alcool au cours de sa soirée.
En trébuchant, de nombreux souvenirs lui viennent à l’esprit : lui jouant au rugby, lui faisant du motocross, ou bien lui encore en train de s’amuser avec ses amis,… Bref, tous ces souvenirs de sa vie l’encouragent finalement à réagir de manière complètement responsable. Il fait demi-tour et retourne dans la maison afin de vivre d’autres jours heureux.

La scène se termine par ces mots : « Boire ? Les légendes ne conduisent pas ».

Pourquoi l’Agence de Transport de la Nouvelle-Zélande a t- elle décidé de lancer cette campagne ?

La plupart des gens sont conscients des risques associés à l'alcool et à la conduite. Cependant, il existe un groupe qui choisit toujours de les ignorer. En général ce sont les jeunes, une population très difficile à toucher.

Or chaque année, 150 jeunes conducteurs sont concernés par des accidents mortels sur les routes parce qu'ils conduisent sous l'influence de l'alcool. Ce groupe perçoit tout risque potentiel comme étant trop faible ou trop éloigné pour s'en inquiéter : « ça arrive ».  L'expérience leur fait penser qu'ils peuvent s'en sortir.
 
Cette campagne s'adresse aux jeunes hommes de 20 à 29 ans, qui habitent principalement dans les régions rurales et provinciales de la Nouvelle-Zélande.
 
Ils savent comment créer de bons moments dans leur ville natale, et boire en fait partie. Mais ils boivent malheureusement beaucoup… Pour eux, boire est devenu banal, tout comme prendre le volant après avoir consommé de l’alcool. Et parce que c’est normal et que cela fait partie des plaisirs de la vie et de la vie en société, cela l'emporte sur tous les risques qu'ils pourraient y avoir.
 
Cette campagne a donc pour objectif de faire en sorte que ces jeunes se rendent compte qu’un accident de la route, mortel ou pas, peut les empêcher de faire des choses qu’ils apprécient avec les gens qu’ils aiment.
 
Ici on aime ce point de vue car la plupart des campagnes mettent en avant les risques de boire au volant : la mort, rendre malheureux son entourage, mais pas le fait que mort ou blessé, on prend le risque de ne plus pouvoir mener les activités qui nous passionne, ni de créer de bons et nouveaux souvenirs !
 
Il n’est donc jamais trop tard pour changer d’avis !
 

Partager

 
 
 

Les articles les plus récents

Laisser un commentaire