L’utilisation des stories au volant est responsable d'accidents mortels

Le sais-tu ? Le smartphone au volant est d’autant plus dangereux qu’il représente à lui seul 4 types de distractions possible : visuelle, auditive, cognitive et physique.

 

LE SMARTPHONE AU VOLANT : LA PRINCIPALE DISTRACTION SUR LES ROUTE

Trop souvent sous-estimée,  cette distraction est souvent provoquée par les notifications reçues via des applications comme Snapchat, Whatsapp, Facebook etc. Il paraît si facile de prendre son téléphone pour y jeter un coup d’oeil ou décrocher à un appel  tout en conduisant. Mais le risque est aussi réel que lorsque tu ouvres un texto et que tu y réponds. Cette distraction, bien que banale n’en est pas moins dangereuse, et l’accident n’est jamais loin. 

 

APRÈS LE SLOGAN "DON'T DRINK AND DRIVE", "DON'T STORIES AND DRIVE"

Voici le dernier combat de ceux qui se sentent concernés, comme nous, par ta sécurité sur la route : les stories instagram, facebook, snapchat ou autre application aussi divertissante qu’elle soit ! Et cela ne concerne pas que la France. L’Amérique du Sud, l’Asie ou encore l’Europe se penchent sur ce nouveau fléau de la route causé par les réseaux sociaux. Ils font malheureusement partie des distractions au volant qui causent aujourd’hui près d’un accident corporel sur dix.

C’est pourquoi, après les fameux slogans incontournables « don’t drink and drive » et « don’t text and drive », aujourd’hui, « don’t stories and drive » s’ajoute à la liste.En effet, cette fâcheuse habitude à vouloir immortaliser chaque moment de la vie, impacte également les habitudes des automobilistes, parfois au détriment de leur vie. Cela concerne particulièrement les jeunes conducteurs puisque 83% des 18-24 ans déclarent utiliser leur smartphone en conduisant. A partir de ce constat affligeant, la compagnie de télécommunication bolivienne Entel à mis en place une campagne d’affichage : reprenant le format d’une story Instagram, suivie par Ceará Motor (concessionnaire Volkswagen brésilien) et le constructeur automobile japonais Mitsubishi.

 

LE SYNDROME FOMO, C'EST QUOI ?

FOMO pour "Fear Of Missing Out", ou en français, la peur de rater quelque chose. Plus précisément, c’est un besoin irrépressible de vouloir être en relation avec les autres, de se tenir au courant des dernières news, d'être joignable à tout moment. Cette angoisse d'être coupé du monde, tu la connais bien, quand tu te retrouves seul au volant de ta voiture, pour un court ou long trajet. C’est à ce moment précis que tu te sens quasiment incapable de résister au téléphone qui sonne ou qui vibre, à l'écran qui s'allume, au message qui s'affiche, ou juste à la tentation de jeter un œil à ton smartphone. Un geste anodin, qui peut causer des dégâts irréversibles sur la route. 

En bref, ce que tu justifiais, devant tes parents, d’un vieux réflexe s’avère être tout autre : c’est une réelle dépendance.

 

LES RÉSEAUX SOCIAUX SUR LES BANC DES ACCUSÉS

 

Et si Snapchat encourageait les conduites à risque ?

Omniprésents dans la vie quotidienne, les smartphones ont bouleversé les comportements des automobilistes et particulièrement celui des plus jeunes dont l'attention est régulièrement détournée par les incessantes sollicitations des notifications. Aux États-Unis, l'usage du smartphone au volant est désormais la principale cause de mortalité des accidents de la route, devant l'alcool et la drogue. En ligne de mire de la sécurité routière, les applications les plus prisées, telles que Whatsapp ou Snapchat  Dès lors, il n'est pas surprenant de retrouver les applications les plus prisées des jeunes sur le banc des accusés après certains drames de la circulation.

Une jeune américaine en a fait l'amère expérience au mois de septembre dernier dans la région d'Atlanta, rapporte CNN. Au volant de la Mercedes de son père, Chrystal McGee rentrait du travail en compagnie de plusieurs amis lorsqu'elle a failli perdre la vie et a laissé un autre conducteur à l'article de la mort en provoquant un accident de la route alors qu'elle utilisait l'application de partage de photos, vidéos et textes éphémères, Snapchat. La conductrice de 18 ans filait à pleine vitesse sur une autoroute à quatre voies à proximité de Hampton, en Géorgie, lorsqu'elle a percuté un véhicule qui s'insérait sur la voie de gauche et l'a propulsé en dehors de la chaussée sous la violence du choc.

 

 

Partager

 
 
 

Les articles les plus récents

Laisser un commentaire