Accessoires réfléchissants

La France s’est engagée pour économiser de l’énergie pour la planète. De nombreuses communes ont donc décidé de baisser leur éclairage public. Comment s’assurer de rester visible, que l’on soit à pied, à vélo ou à trottinette ? La Sécurité Routière lance une nouvelle campagne du 7 au 25 janvier 2022 pour inciter les piétons, les cyclistes et les trottinettes à augmenter leur visibilité en mobilité urbaine.

1) À pied comme à vélo : portez des vêtements clairs 

Pour diminuer les risques d‘accidents amplifiés par la baisse de la luminosité et de l’éclairage public, la Sécurité routière vous conseille de porter des vêtements clairs. D’ailleurs, les accessoires réfléchissants sont conseillés pour tous les usagers de la route dits vulnérables, même pour les piétons. Gilet rétroréfléchissant, brassard, gants, bandes sur le sac à dos, etc. sont vos alliés quand la nuit commence à tomber. Ces dispositifs vous rendent visible à 150 mètres.
À noter qu’à vélo et à trottinette, le gilet de haute visibilité est obligatoire de nuit ou lorsque la visibilité est insuffisante.

2) Vélo et trottinette : vérifiez le bon fonctionnement de vos équipements 

Vélo, trottinettes électriques, rollers, skateboard… Quel que soit le moyen de déplacement, équipez-le de dispositifs qui favorisent la visibilité. Pour rappel :
Les vélos doivent obligatoirement être équipés d’un feu blanc à l’avant, de catadioptres rouges à l’arrière et oranges au niveau des pédales.
Les trottinettes doivent avoir un feu blanc à l’avant, rouge à l’arrière, et des catadioptres arrière et latéraux.
Avant de partir, vérifiez que tout est en état de marche.

3) Montez votre vigilance au max

La nuit ou lorsque la visibilité commence à baisser, soyez plus attentif et redoublez de vigilance. Pour les piétons, il est conseillé de traverser aux passages piétons, en regardant bien à gauche et à droite et de marcher sur le côté gauche de la chaussée pour voir les véhicules qui arrivent.

À vélo et à trottinette, allumez vos feux, respectez les limitations de vitesse et évitez tout ce qui peut vous distraire (musique, appel, etc.). Évitez les angles morts et pensez à bien indiquer vos changements de direction en tendant le bras (équipé d’un brassard réfléchissant, of course).

Et si vous vous déplacez en voiture, la vigilance est aussi de mise.  Lorsque l’on conduit de nuit, on ne perçoit les obstacles qu’au dernier moment, aussi soyez toujours attentif aux autres usagers et réduisez votre vitesse en agglomération.

Partager

 
 

Les articles les plus récents

Laisser un commentaire