CBD reglementation

Le CBD (abréviation du terme cannabidiol) est très tendance en ce moment ! Vous en trouvez dans de nombreux nouveaux produits, en magasin ou en ligne : thés, liquides pour e-cigarette, huiles, chocolats, bonbons, boissons, produits de beauté… Cette molécule issue du chanvre n’a pas d’effet stupéfiant, comme le cannabis. Il n’est donc pas considéré comme une drogue. Pour autant, que se passe-t-il en cas de contrôle routier de police ? Voici 4 questions/réponses pour en apprendre plus sur le CBD et savoir ce que vous risquez si vous êtes contrôlé au volant après en avoir consommé.

Rappel : le CBD, c’est quoi ?

Le cannabidiol provient des fleurs de cannabis. Il n’a pas les mêmes propriétés psychoactives euphorisantes que le cannabis et ne crée pas de dépendance. L’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé) a d’ailleurs confirmé que le CBD est sans danger pour la santé. Souvent utilisé comme cannabis médical, le cannabidiol a un effet calmant, antidouleur, antidépresseur, voire anti-inflammatoire. 

Attention, ce n’est pas un médicament, mais il est recommandé de ne pas cumuler médicament et CBD en cas de traitement médical.

Le cannabidiol est-il légal ?

La réponse est « Oui », à condition que les produits à base de CBD vendus contiennent moins de 0,2% de THC (le tétrahydrocannabidiol) la molécule responsable des effets psychoactifs du cannabis. La vente de cannabidiol est donc strictement encadrée en France. Pourquoi ? Parce que le THC reste plus longtemps dans le sang, et ses effets sont également plus intenses et peuvent présenter des risques. Le CBD, quant à lui, n’a pas d’effets psychotropes. 

À noter : il est interdit de fumer la fleur de CBD, alors qu’elle peut être consommée en tisane ou infusion sans problème.

Puis-je conduire après avoir consommé du CBD ?

Tout va dépendre de la qualité du produit, mais aussi de la façon dont vous avez consommé le CBD (mangé, bu ou fumé dans un joint). En soi, la consommation de CBD ne présente pas de danger, mais les effets de la consommation se font ressentir assez rapidement. Il est donc déconseillé de conduire, du fait des effets calmants de la molécule : vous serez certainement moins réactifs qu’en temps normal, possiblement somnolent et vos muscles peuvent se relâcher.

Sans compter des effets indésirables potentiels (nausées, vertiges, migraines etc.) qui varient selon les personnes : certains métabolismes sont beaucoup sensibles que d’autres ! Conduire sous CBD pourrait être dangereux pour vous-même, bien entendu, mais aussi pour les autres en cas d’accident de la route. Mieux vaut donc éviter de se mettre au volant après une prise de CBD.

Si je suis contrôlé au volant par la police après avoir consommé du CBD, le test sera-t-il positif ?

Oui, le test salivaire sera positif si vous avez consommé du CBD, du fait des traces de THC qui, lui, n’est pas légal. Ce sera d’autant plus vrai si vous avez consommé plusieurs produits à base de CBD dans l’heure précédent le test.

Il s’agit alors d’une infraction passible :

  • de deux ans d’emprisonnement,
  • d’une amende forfaitaire pouvant aller jusqu’à 4 500€,
  • et d’un retrait de 6 points sur votre permis de conduire.

Si vous souhaitez absolument reprendre votre véhicule, nous vous conseillons d’attendre au moins 6h, le délai minimum avant que les traces de THC présentes dans le CBD ne fassent plus effet et soient totalement éliminées de votre organisme.

Vigicarotte vous déconseille donc de prendre le volant sous CBD, pour éviter les risques d’accidents et une potentielle amende en cas de contrôle routier. Vous avez une question sur le CBD ? N’hésitez pas à nous écrire ou nous contacter sur les réseaux sociaux ! On est là pour vous.

 

Partager

 
 
 

Les articles les plus récents

Laisser un commentaire