Rappel des bases EDPM

Trottinettes électriques, hoverboards … Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les EDPM !

Les EDPM : vous en avez tous déjà croisé au moins une fois dans la rue, et peut-être même en avez-vous déjà conduit un … Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Cet acronyme définit les « engins de déplacement personnels motorisés » : trottinettes électriques, gyroroues, gyropodes, skate électrique, hoverboards … 

On ne peut plus ignorer ces nouveaux modes de déplacement alternatifs : pratiques, écologiques et économiques, ils sont devenus monnaie courante dans le paysage urbain ! On ne compte également plus les applis de mobilité partagée qui ont permis de démocratiser leur usage.

Plutôt positif tout ça mais cependant, le développement très rapide des EDPM a fait émerger en parallèle des comportements à risque, liés au manque d’information, de pratique et de connaissances des règles. 

Il faut dire que jusqu’à récemment, leur circulation sur la voie publique n’était absolument pas règlementée ! Il aura fallu attendre octobre 2019 qu’un décret encadre leur utilisation et crée de nouvelles dispositions dans le Code de la route, qui reconnaît tous ces engins dans une même catégorie de véhicules : les EDPM. 
De quoi contribuer à une meilleure cohabitation avec l’ensemble des usagers de la route !        

On vous l’accorde, pas facile de démêler le vrai du faux parmi toutes les informations disponibles, mais pas de panique, nous faisons le point pour vous aider à vous y retrouver, connaître la réglementation, et, bien sûr, pour vous donner quelques conseils de prévention !

Les EDPM : un usage réglementé !

Ces nouveaux véhicules sont super pratiques pour se déplacer et on peut vite se sentir invulnérable sur la route une fois qu’ils sont bien maîtrisés mais cela n’empêche pas les différents risques d’exister (vitesse trop rapide, dépassement dangereux, obstacles sur la route, mauvais temps, système de freinage du véhicule non conforme …) ! 

Lisez ce qui suit pour tout savoir sur les EDPM et rouler en toute sécurité ;)

Les règles à respecter Attention de veiller à donner des conseils qui soient applicables à tous les edpm, ex. quid du frein arrière sur le gyroroue ou skate… ;)

  • En circulation, la vitesse maximale d’un EDPM ne dépasse pas 25km/h
  • Il doit être équipé d’un dispositif de freinage efficace (pas besoin d’en avoir deux mais pour plus de sécurité, nous vous conseillons tout de même un frein avant et un frein arrière ;) 
  • L’EDPM doit aussi être pourvu d’un avertisseur sonore dont la portée doit être au minimum de 50 mètres
  • L’EDPM doit être équipé d’un feu avant blanc ou jaune d’un feu rouge à l’arrière de catadioptres avant / arrière et latéraux
  • Leur conduite est interdite aux moins de 12 ans
  • Il est interdit de se déplacer à deux sur un EDPM 
  • On ne se déplace pas avec un EDPM avec son casque ou ses écouteurs pour garder une oreille attentive à l’environnement extérieur !
  • Le casque n’est pas obligatoire mais … vous vous en doutez, vivement recommandé !
  • En cas de faible visibilité, le port d’un dispositif rétro réfléchissant est requis, que ce soit de jour ou de nuit.

Où rouler en EDPM ?

  • Ne circulez pas sur les trottoirs, qui restent réservés aux piétons.
  • Si besoin, vous pouvez vous déplacer sur le trottoir, à pied, en tenant votre EDPM à la main.
  • En ville, vous devez vous déplacer en priorité sur les pistes cyclables. Si la chaussée est bordée de chaque côté par une piste cyclable, vous devez circuler sur la voie à droite de la route (dans le sens de la circulation donc !).
  • Sans pistes cyclables, vous pouvez circuler sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 50km/h.
  • Pour les zones « 30 », zones de rencontre ou zones piétonnes, vous pouvez circuler à double sens mais à une vitesse adaptée.
  • En dehors de l’agglomération, vous pouvez circuler sur les pistes cyclables et les voies vertes mais vous ne pouvez pas rouler sur la chaussée.
  • Il existe une dérogation pour rouler sur les routes à 80km/h : vous devez alors être équipé d’un casque, d’un dispositif rétro réfléchissant, porter un équipement d’éclairage complémentaire non éblouissant et non clignotant et circuler avec des feux de position allumés (le jour et la nuit) !

Les assurances 

  • Au même titre que pour une voiture ou une moto, il est obligatoire pour un propriétaire d’EDPM de souscrire une assurance responsabilité civile pour les éventuels dommages que l’on pourrait causer à autrui.
  • Il est également vivement conseillé de souscrire à des assurances complémentaires : la garantie personnelle du conducteur ou garantie individuelle accident pour couvrir vos dommages corporels en cas de chutes ou lors d’un accident de la circulation. Ces garanties peuvent aussi être étendues aux accidents causés à son véhicule (vols, incendies, dégradations …
  • En ce qui concerne les EDPM en libre-service, vérifiez bien dans le contrat de location que l’assurance responsabilité civile est bien incluse ;)

Quelques conseils de prévention pour rouler « safe » !

Les bonnes pratiques 

  • Lorsque vous circulez, placez-vous le plus à droite possible des voies qui sont autorisées
  • Il est interdit de rouler à deux véhicules côte à côte,
  • Veillez à bien respecter les distances de sécurité pour éviter la collision en cas de freinage brisque ou avec les véhicules stationnés (aïe, le conducteur qui ouvre sa portière …)
  • Gardez en tête le maître-mot : ANTICIPATION ! On reste attentif à l’environnement pour anticiper les situations à risque : un piéton qui traverse sans regarder, un obstacle en chemin, non-respect des priorités … et bien sûr, on adapte sa vitesse.
  • Attention à l’angle mort : vérifiez systématiquement qu’aucun usager ne cherche à vous dépasser.
  • Indiquez un changement de direction en tendant votre bras (ou votre jambe selon le type de véhicule)
  • A retenir : respectez le code de la route, au même titre que les autres usagers ;)

Un peu d’équipement pour rouler protégé !

  • L’indispensable : un casque car la tête est la partie du corps la plus fragile en cas de choc …
  • Des gants, pour protéger vos mains et amortir le choc lors d’une chute,
  • Brassards et gilet de haute visibilité pour être vu par les autres,
  • Le port d’un équipement rétro réfléchissant est obligatoire en cas de faible visibilité
  • Un rétroviseur pour avoir une vue sur les véhicules qui arrivent derrière vous,
  • Un support de téléphone pour être guidé par le GPS de son smartphone,
  • Un cadenas pour laisser son véhicule à l’extérieur sans stress ;)

Si vous avez des questions, vous pouvez bien sûr nous taguer sur Facebook ou sur Twitter ! 

 

Sources :
https://www.assurance-prevention.fr/trott-safe
https://www.assurance-prevention.fr/nos-actions/trott-safe-module-format...
https://www.assurance-prevention.fr/infographie-engins-deplacement-perso...

Partager

 
 
 

Les articles les plus récents

Laisser un commentaire