ne partagez pas votre attention

Bruxelles Mobilité a lancé une campagne print de sécurité routière pour sensibiliser sur les dangers de l’utilisation du smartphone sur la voie publique. Automobilistes, piétons et cyclistes, ils sont tous concernés !

Pour prévenir des dangers des distracteurs sur la voie publique, Bruxelles Mobilité a lancé une campagne print. Sa particularité vient du fait qu’elle ne s’adresse pas seulement aux automobilistes. Par le biais de 3 illustrations, "En voiture, en traversant, pas de GSM. A vélo, pas d'oreillettes", la campagne transmet un message fort : cyclistes, piétons et automobilistes, notre attention doit se porter sur ce qui nous entoure et non sur notre smartphone ou sur la musique venant de nos oreillettes !

Utiliser son téléphone au volant multiplie le risque d'accident par 3

Téléphone au volant, téléphone à pied, téléphone en vélo, lorsqu’on se promène dans la rue, il est partout et dans les mains de tout le monde ! Chacun se met en danger inconsciemment. Avoir les yeux rivés sur son smartphone ne permet pas de voir ce qui se passe autour de soi, on peut se blesser facilement. Utiliser son téléphone au volant multiplie le risque d'accident par 3 et envoyer un sms par 23. Un piéton, utilisant son téléphone en marchant, risque de traverser alors que le feu est vert, par exemple. Avec les oreillettes, on ne peut pas entendre ce qui se passe autour de soi. La personne qui écoute de la musique n’entendra pas un véhicule prioritaire, comme les pompiers, arriver rapidement. Regarder son smartphone, c’est au minimum perdre de vue la circulation pendant 1 seconde. A 50 km/h, une seconde, c’est déjà 15 mètres parcourus sans rien voir !

Il faut savoir qu’il est interdit pour tout conducteur d’utiliser un téléphone au volant (135 euros d’amende et 3 points) et en vélo (135 euros d’amende).

 

Et vous, mettriez-vous votre téléphone de côté pour des routes plus sûres ?

 

 

Partager

 
 
 

Les articles les plus récents

Laisser un commentaire