Le binge drinking, appellation venue du Royaume-Uni au début des années 2000 (de binge : bringue et drink = boire), que l’on peut traduire par « cuite express » ou « beuverie » est un mode de consommation excessif et rapide d’alcool dans l’unique but d’être saoul le plus vite possible. Ce phénomène touche principalement les jeunes de 18 à 25 ans.

Cette consommation extrême se fait aussi bien en discothèques que dans des bars, ou encore chez des particuliers ou dans la rue, et passe souvent par des jeux, des défis et des rites.

Le nombre de boissons nécessaires pour atteindre l’état hyperalcoolique, ou « l’orgie » d’alcool ne fait pas encore consensus au niveau international. Le National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism (NIAAA) des Etats-Unis propose la définition suivante du binge drinking, la « 5/4 definition » : « L'hyperalcoolisation est un modèle de consommation d'alcool avec une alcoolémie égale ou supérieure à 0,8 g d'alcool par litre de sang ».

Pour l'adulte commun, il correspond à la consommation de cinq verres ou plus (hommes) ou de quatre verres ou plus (femmes), sur une durée de 2 heures environ.

La pratique du binge drinking entraîne des troubles du comportement classiquement liés à la consommation d’alcool dont la conduite en état d’ivresse. D’autres risques sont plus spécifiquement dus à l’alcoolisation massive : coma éthylique parfois mortel, troubles digestifs, cardiovasculaires et surtout cognitifs (perte de mémoire, hypertension, etc.).

Partager

 
 
 

Les articles les plus récents

Laisser un commentaire