les angles morts des véhicules lourds

Les accidents mortels dus à un angle mort représentent 3% de la totalité des accidents.
Voitures, piétons, cyclistes ou deux-roues tout le monde est concerné. C’est pour remédier à cela que les véhicules lourds tels que les camions et les autobus doivent désormais porter une signalétique indiquant leurs angles morts. 
Les piétons et véhicules à 2 roues se trouvent fréquemment hors du champ de vision des conducteurs, dans leurs angles morts. Les usagers de la route n’ont le plus souvent pas connaissance de l’ampleur de ces zones de danger, qui sont malheureusement à l’origine d’accidents graves et parfois mortels. Pour amplifier la prise de conscience de cette situation, les véhicules lourds tels que les camions poids-lourds, les autobus et les cars doivent dorénavant être équipés d’une signalisation mettant bien en évidence leurs angles morts, de façon à bien les indiquer aux usagers vulnérables se trouvant ou circulant à proximité de ces véhicules.

Précisions sur la nouvelle réglementation d’affichage des angles morts sur les véhicules poids-lourds

1. Quelques chiffres

  • 8 % des accidents mortels de cyclistes sont dus à un angle mort ;

  • 3 % des accidents mortels en deux-roues motorisés sont dus à un angle mort ;

  • 10 % des accidents mortels de piétons sont dus à un angle mort ;

  • 3 % de la totalité des accidents mortels sont dus à un angle mort.

 

2. Quels sont les véhicules concernés par cette réglementation ?

Les véhicules qui doivent disposer d’une signalétique visible sur la dangerosité de ses angles morts sont tous les véhicules dont le poids total autorisé en charge (PTAC) excède 3,5 tonnes, destinés au transport de personnes comme de marchandises, à savoir : les poids-lourds, les autobus, les autocars et les camping-cars. 

Le non-respect de cette nouvelle obligation peut se voir sanctionné par une contravention de 4ᵉ classe, à hauteur de 135 €, pouvant être, selon les circonstances, minorée ou majorée. Les autocollants officiels mesurent 25 centimètres de haut sur 17 centimètres de large. 

Cette réglementation s’applique aux véhicules lourds circulant en milieu urbain. Les véhicules agricoles et forestiers ne sont pas concernés par la nécessité de ces dispositifs, tout comme les engins de service routier ou les véhicules des services autoroutiers.

 

3. La dangerosité des angles morts

Les véhicules lourds sont plus hauts que les autres véhicules avec lesquels ils partagent la route. Cette élévation crée quatre angles morts pour le conducteur, autrement dit des zones situées hors de son champ de vision. Ces 4 zones sont :

  • à l’avant du véhicule, en dessous du pare-brise,

  • sur les 2 côtés du véhicule,

  • à l’arrière du véhicule (donc sous la lunette arrière pour les autobus et les cars).

 

Conseils pour éviter les dangers liés aux angles morts des poids-lourds

 

a. Vous circulez en deux-roues

Vous circulez en vélo, deux-roues, moto, scooter, trottinette, hoverboard, gyropodes, monoroue, etc., et vous êtes amené à rencontrer un véhicule lourd sur votre passage : 

  • Ne le dépassez jamais par la droite,

  • Lorsque vous observez que le véhicule est en manœuvre, ne cherchez pas à le dépasser, ni par la gauche, ni par la droite, et tout particulièrement à l’approche d’une intersection. Patienter jusqu’à ce que le véhicule ait terminé sera la meilleure conduite à adopter,

  • Ne vous arrêtez sous aucun prétexte sous les rétroviseurs d’un poids lourd ou à leur hauteur.

 

b. Vous êtes piéton

Naturellement, privilégiez les trottoirs, qui normalement vous sont expressément réservés ! Ceci dit pour traverser la chaussée, les piétons doivent emprunter les passages cloutés et ils s’exposent alors aux dangers de la route. Les piétons restent les usagers les plus vulnérables, c’est pourquoi il est fondamental pour eux de se rendre bien visibles aux yeux des conducteurs.

Lorsque vous vous apprêtez à traverser sur un passage piéton, et notamment en cas de visibilité réduite :

  • Soyez vigilant et lâchez votre téléphone (oui oui, on vous voit écrire vos messages tout en marchant !)

  • Avancez prudemment sur la chaussée,

  • Assurez-vous d’avoir un champ de vue complètement dégagé avant d’avancer,

  • Manifestez clairement votre intention de traverser (oui, le piéton est toujours prioritaire, mais veillez à rester visible)

  • N’hésitez pas à vous équiper de brassards rétro-réfléchissants si vous sortez à pied lorsqu’il fait nuit ou que les conditions météorologiques sont très mauvaises,

  • S’il y a un trottoir, utilisez-le et ne marchez pas sur la chaussée inutilement. Pour traverser, empruntez toujours les passages protégés.

Enfin, gardez bien en tête que ça n’est pas parce que vous voyez un camion ou un bus, que le conducteur vous voit. Redoublez donc de vigilance et de prudence !

 

Source : Sécurité Routière 
Chiffres donnés par Marie Gautier-Melleray, déléguée interministérielle à la Sécurité Routière.

Partager

 
 
 

Les articles les plus récents

Laisser un commentaire