Les chiffres de l’accidentalité routière en 2017

Les résultats définitifs de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) montre une forte hausse des accidents mortels chez les motocyclistes et des résultats globalement stables du côté des automobilistes. Les 18-24 ans reste la tranche d’âge la plus touchée.

En 2017, 3 684 personnes ont perdu la vie sur les routes de France, soit 29 décès de moins qu’en 2016. Les autres indicateurs de l’accidentalité sont en hausse : les accidents corporels de +2,2%, les personnes blessées de +1,3%, ainsi que les hospitalisations à la suite d’un accident routier de +2,0%.

 

FORTE HAUSSE DES ACCIDENTS MORTELS CHEZ LES MOTOCYCLISTES

On déplore 669 décès de motocyclistes, soit 56 décès en plus par rapport à 2016. L’augmentation la plus forte touche les jeunes motards de 18-24 ans. Les usagers de deux-roues motorisé représentent moins de 2% du trafic (1,9%) mais constituent 43% des personnes blessées graves et 22% des personnes tuées.

 

STABILISATION DES ACCIDENTS MORTELS CHEZ LES AUTOMOBILISTES

1 767 personnes sont décédées dans un véhicule de tourisme, soit 7 décès de plus par rapport à 2016. Ceci cache la poursuite de la baisse du sur-risque pour les 18-24 ans (356 tués soit -26 tués).

 

18-24 ANS, LA TRANCHE D’ÂGE LA PLUS TOUCHEE PAR LES ACCIDENTS MORTELS

La tranche d’âge 18-24 ans est toujours en sur-risque (108 tués par million d’habitants). 562 jeunes ont perdu la vie dans un accident de la route en 2017, soit 35 vies épargnées par rapport à 2016 (-6%), une amélioration à poursuivre.

 

HAUSSE DE LA MORTALITE SUR LES AUTOROUTES

282 personnes ont perdu la vie dans un accident sur une autoroute, soit 4% de plus qu’en 2016, et 8% de plus qu’en 2013. Sur autoroute, la vitesse excessive ou inappropriée, l’alcool et les stupéfiants sont les causes principales des accidents mortels pour toutes les tranches d’âge jusqu’à 54 ans. L’usage du téléphone en conduisant est plus fréquemment renseigné chez les jeunes de 18 à 24 ans.

 

PLUS DE COLLISIONS EN SOLO

38% des usagers se tuent seuls, sans collision avec un tiers, (19% sont motocyclistes et 65% automobilistes).

25% des automobilistes sont tués dans une collision à deux avec un autre automobiliste.

64% des piétons sont tués par un véhicule de tourisme, 12% par un poids lourd ou un véhicule de transport en commun et 10% par un véhicule utilitaire. A noter que ces chiffres sont en baisse !

48% des cyclistes sont tués par un véhicule de tourisme, 9% par un poids lourd ou un véhicule de transport en commun.

39% des motocyclistes sont tués lors d’un accident avec un seul véhicule de tourisme, 9% avec un véhicule utilitaire, un poids lourd ou un véhicule de transport en commun.

 

LA VITESSE, CAUSE PRINCIPALE DES ACCIDENTS MORTELS CHEZ LES JEUNES

La vitesse excessive ou inadaptée demeure la cause première de la mortalité sur les routes de France. Elle apparaît dans un accident mortel sur trois

L’abus d’alcool au volant et la conduite sous stupéfiants arrivent en deuxième cause des accidents mortels, suivies des refus de priorité et de l’inattention en conduisant.

Le facteur vitesse est la cause principale des accidents mortels pour 45% des jeunes entre 18 et 24 ans, sur routes bidirectionnelles, ce taux monte à 47%.

 

Pour plus d'informations, voici l'article de la Sécurité Routière.

 

Partager

 
 
 

Les articles les plus récents

Laisser un commentaire