La conduite accompagnée, ou apprentissage anticipé de la conduite (AAC) permet aux jeunes dès 15 ans d’apprendre à conduire avant l’âge requis pour passer l’examen officiel du permis de conduire. Cet apprentissage anticipé offre de nombreux avantages, notamment en terme de coût et d’expériences de la route.  À noter qu’un conducteur issu d’une formation AAC a plus de 75% de chances d’obtenir son permis de conduire

Conduite accompagnée : comment ça se passe ? 

La conduite accompagnée débute obligatoirement par l’obtention du code de la route. En parallèle, l’élève suit une formation de conduite classique en auto-école. Une fois en poche, l’élève doit effectuer au minimum 3000 km sur une période de 1 à 3 ans avec son ou (ses) accompagnateurs. Mais attention ! Ne peux pas être accompagnateur qui veut :-) La ou les personnes choisies doivent être titulaires du permis B depuis au moins 5 ans, sans interruption et ne pas avoir commis de délit routier !

Au cours de la période de conduite accompagnée, l’auto-école prévoit 3 rendez-vous pédagogiques obligatoires : 

  • Le 1er en présence de l’apprenti, de son accompagnateur et son formateur avant de débuter la conduite accompagnée pour assurer une formation homogène et continue 
  • Le 2nd a lieu entre 4 et 6 mois après la date de délivrance de l’attestation de fin de formation initiale
  • Le 3ème a lieu à l'issue des 3000 km parcourus

Une fois ces étapes passées, le candidat peut se présenter à l’examen du permis de conduire dès ses 17 ans et demi. Il ne pourra alors prendre la route seule qu’une fois sa majorité atteinte

Conduite accompagnée : quels avantages ? 

Faire le choix de la conduite accompagné, c’est opter pour une formule aux avantages multiples !

Des tarifs avantageux

Les formations de conduite accompagnées sont très souvent moins onéreuses que les formations d’apprentissage à la conduite traditionnelle. L’avantage tarifaire va également au-delà de la formation, puisque une fois le permis en poche, les assurances proposent des formules « jeunes conducteurs » à des tarifs préférentiels pour les jeunes issues de l’apprentissage anticipé de la conduite. 

Une expérience significative 

La phase d’apprentissage dans le cadre de la conduite accompagnée permet au conducteur d’acquérir une très bonne expérience de la route qui va lui permettre de multiplier ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire et également de diminuer les risques d’accidents.  

Une période probatoire réduite 

Lorsqu’un conducteur obtient son permis de conduire, il bénéficie de 6 points quelle que soit la voie via laquelle il l’a obtenu. Ce qui change avec la conduite accompagnée, c’est la durée de la période probatoire qui est réduite à 2 ans au lieu de 3. Chaque année sans infraction va en effet permettre au jeune conducteur d’enregistrer 3 points supplémentaires sur son permis de conduire. 

Conduite accompagnée : les règles à respecter 
  • L’élève doit apposer un disque « conduite accompagné » à l’arrière du véhicule qu’il conduit
  • Le livret d’apprentissage doit toujours se trouver à bord du véhicule, ainsi que l’autorisation de l’assurance
  • Le rétroviseur extérieur gauche doit être réglé pour le conducteur, et le droit pour l’accompagnateur
  • Le conducteur doit respecter les mêmes limitations de vitesse qu’un conducteur novice

Alors, convaincu par la conduite accompagnée ? Si vous suivez cette formation, faites-nous part de vos témoignages en commentaires !

Partager

 
 
 

Les articles les plus récents

Laisser un commentaire