campagne sécurité routière sur la route le téléphone peut tuer

« Vous direz à ses enfants que vous deviez vraiment répondre à ce SMS », voilà un des messages que la Sécurité Routière utilise pour sensibiliser les conducteurs sur le danger de l’utilisation du téléphone au volant. Les Français perçoivent de moins en moins le danger de téléphoner au volant : en 2004, ils étaient 90% à le penser, en 2013, ils ne sont plus que 76%.

Dès le 2 avril 2019, la Sécurité Routière a communiqué via une campagne d’affichage et de radio frappante avec des témoignages émouvants, sur la futilité de l’usage du téléphone au volant par rapport aux dangers encourus. Téléphoner au volant multiplie par 3 le risque d’accident, puisque le conducteur qui téléphone perd entre 30 et 50% d’informations sur la route.

 

FORMULES FRACASSANTES

« Vous direz à ses enfants que vous devriez vraiment répondre à ce sms », « Vous direz à sa femme que vous deviez à tout prix répondre à cet appel » ou encore « Vous direz à sa famille que vous deviez absolument lire ce mail », ce sont les formules fracassantes sur des images de corps inanimés. Ces affiches ont pour but d’attirer l’attention des usagers de la route sur les dangers de cette distraction, qui est la cause d’1 accident corporel sur 10. A la radio, pendant 30 secondes sur un fond de musique, un homme avec une voix froide, expliquera comment il a enlevé la vie à un jeune de 20 ans : à cause de son addiction au téléphone, il n’a pas vu le jeune homme traverser la voie.

135€ D’AMENDE ET 3 POINTS EN MOINS SUR LE PERMIS

Au-delà des aspects légaux de l’usage du téléphone au volant : 135€ d’amende et 3 points en moins sur le permis, pensez-vous qu’une simple notification vaille le coup de tuer ou de se tuer ? Honnêtement non, vous aurez tout le temps d’y répondre lorsque vous serez stationné. 10% des accidents de la route sont causés par l’usage du téléphone !

La Sécurité Routière révèle que 31% des conducteurs avouent lire leurs SMS en conduisant. Par ailleurs, 61% des conducteurs de moins de 35 ans lisent leurs SMS en conduisant. Lire un message au volant nécessite de quitter la route des yeux pendant 5 secondes, ça peut tuer. A 50 km/h, 5 secondes sans regarder la route correspondent à 70 mètres parcourus, ce qui multiplie par au moins 23 le risque d’accident et par 4 le temps de réaction.

 

DES TEMOIGNAGES POIGNANTS

Pour illustrer ce problème, la Sécurité Routière apporte les témoignages de plusieurs victimes d’accidents de la route, en raison du téléphone.

En 2012, Amandine était en voiture avec sa sœur de 21 ans et sa mère, lorsqu’une voiture les percute à 118 km/h au lieu de 70 km/h, alors que sa mère venait de redémarrer à un stop. D’après les relevés de son opérateur téléphonique, le chauffard envoyait des messages avant et pendant l’accident. Amandine est restée 1 jour inconsciente, sa mère 2 semaines et sa sœur est décédée des suites de l’accident.

Marius a reçu un coup de téléphone, alors qu’il était au volant, il a baissé la tête pour regarder de qui il s’agissait.  Lorsqu’il a relevé les yeux, il avait changé de direction et dévié sa route. Il a tapé dans un arbre au niveau des cervicales et depuis il est tétraplégique.

Nadia ne sentait pas son téléphone à la taille, alors qu’elle partait au travail sur une route départementale qu’elle connait par cœur. Elle cherchait son téléphone sur le fauteuil passager, tout en se déportant au milieu de la route. Au moment où elle prend conscience du danger, elle donne un brusque coup de volant et sa voiture, en dérapage, fini sa route dans un arbre. Par la suite, elle est restée allongée, sans bouger, elle a porté un corset pendant 4 mois et elle va devoir subir une nouvelle opération des cervicales.

 

Alors, résistez en entendant la notification, même sur une route que vous connaissez par cœur ! Voilà quelques conseils pour vous aider à lutter contre cette addiction :

- Activez le mode « conduite » ou mettez votre téléphone en silencieux
- Demandez à votre passager de répondre à votre place
- Faites une pause pour passer votre coup de fil, répondre à votre SMS ou à un mail.

 

 

Partager

 
 
 

Les articles les plus récents

Laisser un commentaire