PROTOXYDE D'AZOTE : LE GAZ HILARANT SÉRIEUSEMENT BADANT

On ne va pas jouer au petit chimiste : le protoxyde d’azote, aussi connu sous le nom de gaz hilarant, le « proto » pour les intimes, c’est dangereux à court, moyen et long terme. Alors on laisse tomber le siphon à chantilly et on respire plutôt un grand bol d’air avant d’en savoir plus… 

LE PROTO, ACCESSIBLE MAIS DANGEREUX

Tu trouves ça drôle d’inhaler du proto en soirée ? Tu penses que t’es pas un thug parce que ça se  trouve au supermarché ? Alors déjà, un petit rappel de son utilisation initiale : le protoxyde d’azote, ou le proto comme tu aimes l’appeler, c’est un gaz utilisé en cuisine (en siphon pour la chantilly) ou à l’hôpital quand on respire  avant de passer au bloc…) 

Sache que ce gaz est avant tout utilisé en milieu hospitalier. Il est mélangé à l’oxygène, contrairement au gaz qui sort de la cartouche de chantilly.  Le proto que tu trouves dans le commerce est donc beaucoup plus fort et pas du tout fait pour entrer dans tes poumons.

On est bien loin de l’utilisation que tu veux en faire en soirée, hein non ?

Parlons maintenant des conséquences sur le long terme et t’expliquer en quoi le proto, c‘est dangereux.
Nous allons partir du principe que tu n’es : 

  1. Pas tarte : donc tu n’as pas besoin de chantilly, 
  2. Pas malade : donc pas besoin de t’anesthésier

En inhalant ce gaz – soit disant hilarant, tu peux te retrouver en détresse respiratoire et cela ne s’arrête pas là : le gaz va se retrouver dans ton sang, peut abîmer ton cœur, et donc provoquer un arrêt respiratoire.

Tu trouves toujours ça marrant ?

60% des cas signalés aux centres d’addictovigilance en France ont engendré des complications neurologiques graves, on parle de scléroses de la moelle (ça veut dire que la récupération neurologique risque grandement d’être incomplète*).

Les 1ers effets suite à l’inhalation sont peut-être sympas même si ça ne dure que quelques secondes (euphorie, fou rire) mais l’étape suivante va moins te faire rire : hallucinations, vertiges, maux de tête, vision floue. 

Tu vois pourquoi on t’en parle aujourd’hui ? 

Évidemment, c’est tout à fait incompatible avec la conduite, et s’il te faut un dernier électrochoc : conduire sous l’effet d’une drogue multiplie par 2 les chances de causer un accident mortel, sans parler  de l’amende, des risques d’emprisonnement  et des points en moins …

Bref, c’est pas drôle… mais si vous voulez vous marrer toi et tes potes, vous pouvez aussi prendre l’air (on peut maintenant avec un masque) et bosser vos punchlines pour faire votre stand up ;)

 

Journal of Neurology

Partager

 
 
 

Les articles les plus récents

Laisser un commentaire