Sécurité routière : conseils conducteur

Les dangers sur la route sont nombreux : fatigue, alcool, non-respect des distances de sécurité ou du code… Vigicarotte avait envie de faire une piqûre de rappel des bonnes conduites à adopter pour éviter les accidents au volant. Bienvenue dans notre petit guide du conducteur prudent qui évite les accidents !

Conseil n°1 : conduire en étant sobre

Ça peut vous paraître logique, mais cela ne l’est pas forcément pour tout le monde ! Prendre le volant en ayant bu (ou consommé des drogues) vous met en danger, vous et votre entourage. Pour infos, la réglementation interdit de conduire à partir de 0,5 gramme de taux d’alcool dans le sang : soit l’équivalent de 2 verres d’alcool. Et déjà, avec 0,15 gramme, vous êtes 7 fois plus susceptible d’être impliqué dans un accident mortel. Bref, on conduit sans avoir bu.

Conseil n°2 : ne pas manger en conduisant

Un conducteur qui mange au volant a 3,6 fois plus de risque d’avoir un accident ! En outre, vous faire contrôler alors que vous mangez en conduisant peut vous valoir une amende comprise entre 35 € et 75 €. En règle générale, tout ce qui peut distraire votre attention (fumer ou vapoter, se maquiller, bidouiller le GPS, fouiller dans la boîte à gants, etc.) est à éviter. La distraction au volant augmente votre temps de réaction d'environ 44 %.

Conseil n°3 : ne pas téléphoner ou envoyer de texto

Faire deux choses à la fois, ce n’est jamais bon ! Surtout quand on sait que passer un coup de fil au volant multiplie par 6 le risque d’accident. Et ce risque est même multiplié par 24 si vous envoyez un SMS. Même en passant un appel via votre kit main libre, vous serez certainement plus concentré sur la discussion que sur la route. L’idéal est donc de vous ranger sur le côté pour envoyer un message, ou de tenir 10 minutes jusqu’à destination pour passer votre appel. 

Conseil n°4 : ne pas appuyer sur le champignon

Entre potes dans la voiture, c’est festif. « Allez plus vite ! ». Ça peut vous donner des (mauvaises) idées. La vitesse en voiture est non seulement un facteur déclencheur d’accident, mais aussi un facteur aggravant : selon la Sécurité Routière, un accident mortel sur 5 est dû à la vitesse.
N’oubliez pas que lorsqu’on est fatigué, on a déjà tendance à rouler un peu plus vite qu’à la normale. Autant suivre les indications de limitation de vitesse. Et dites-vous bien que vous n’avez rien à prouver et que vos amis seront contents de rentrer chez eux en un seul morceau.

Conseil n°5 : attention aux médicaments

Vous suivez un traitement médicamenteux pour une grippe ou tout autre problème ? Vérifiez avant de prendre le volant si cela ne peut pas nuire à votre attention, ou ne risque pas de créer une somnolence. Sur les boîtes de médicaments, on trouve des pictogrammes qui permettent de prévenir des risques. Pensez à vérifier !

Conseil n°6 : rester attentif et calme 

On ne sait jamais qui l’on peut rencontrer en voiture. Jetez d’ailleurs un coup d’œil à notre article dédié aux 4 types de conducteurs qu’on croise sur la route. Entre celui qui insulte tout le monde, ceux qui font plusieurs choses en même temps, ceux qui conduisent après avoir pris de la drogue ou bu trop d’alcool, etc. Les risques sont nombreux sur la route. Rester vigilant et attentif à ce qui se passe autour de vous est un vrai plus pour votre sécurité. Et en cas d’altercation avec un autre conducteur, essayez de conserver votre calme. Le mot clé d’une conduite sûre : l’anticipation ! Cela vous évitera quelques surprises.

Conseil n°7 : respecter le code de la route

On vous voit déjà sourire… Pourtant, combien de conducteurs ne mettent que rarement leurs clignotants ? Ne font pas attention aux angles morts ? Ne respectent pas les priorités à droite ? Pour bien (se) conduire sur la route, il n’y a pas mille solutions. Il faut penser aux autres, porter la ceinture de sécurité, respecter les distances de sécurité et rouler dans la bonne voie. Petit coucou au passage aux squatteurs de la voie de gauche sur l’autoroute ou à ceux qui doublent sur la voie de bus.

Conseil n°8 : garder ses deux mains sur le volant

Oui, c’est sympa l’été d’avoir un coude appuyé à la fenêtre pour prendre l’air (ou la pose). Ou de tenir la main de son coup de cœur assis sur le siège passager… Mais côté sécurité, ce n’est franchement pas l’idéal. Vous avez moins de contrôle sur votre voiture en cas d’urgence, ne pouvez pas faire une embardée rapide sur le côté pour éviter un choc. Rien de tel que vos deux mains sur le volant pour modifier rapidement votre trajectoire.

En respectant ces 8 conseils, vous devriez éviter pas mal d’ennui sur la route. Et si toutefois vous êtes témoin ou victime d’un accident, consultez notre article sur les 5 gestes de secours à mettre en place pour intervenir, le cas échéant ! 

 

 

Partager

 
 
 

Les articles les plus récents

Laisser un commentaire